Rechercher

Panne de chaudière à gaz

Bien que votre chaudière à gaz soit bien entretenue, celle-ci peut tomber en panne à tout moment. Certains imprévus rendent l’utilisation du chauffage impossible. Comment réagir lorsqu’une panne de chaudière à gaz survient ? Pas de panique ! Il est possible de procéder à la réparation de la chaudière à gaz soi-même dans la plupart des cas. Comment faire ? Quels types de pannes peuvent survenir sur une chaudière alimentée au gaz de ville, au butane ou au propane ? Ou-plombier répond à toutes vos questions afin que vous connaissiez la marche à suivre en cas de problème de chaudière à gaz.

Les différentes pannes de chaudière à gaz

On peut différencier les pannes de chaudière à gaz selon le circuit concerné. 4 circuits principaux permettent le bon fonctionnement de l’appareil de chauffage :

  • Le circuit électrique : Lorsque celui-ci est en panne, la plupart du temps, la chaudière ne démarre pas ou ne répond plus aux commandes.
  • Le circuit de gaz : En tant que combustible, le gaz alimente les brûleurs qui réchauffent l’eau qui circule à l’intérieur du dispositif. Si ce circuit est en panne, la chaudière chauffera moins ou plus du tout. Il est également possible qu’elle se mette en sécurité.
  • Le circuit d’eau : L’entrée d’eau froide et la sortie d’eau chaude sont essentiels au fonctionnement du chauffage. Les problèmes de pompe et de pression sont les plus courants dans le circuit hydraulique. Ils peuvent être repérés grâce à l’état de la pompe et au manomètre.
  • Le circuit d’air : Pour brûler convenablement, le gaz a besoin d’un apport en air. De plus, le circuit d’air permet la bonne évacuation des fumées. Si une odeur de fumée se répand dans le logement, que la combustion se fait mal ou que la chaudière chauffe très peu, il s’agit probablement d’un problème du circuit d’air.

Réparation d’une chaudière au gaz

Afin d’aborder un dépannage de chaudière au gaz tranquillement, il faut pouvoir commencer par identifier le problème. La réparation de la chaudière à gaz deviendra plus aisée et pourra être effectuée plus vite, par vous-même ou par un professionnel.

Dépannage de chaudière à gaz : circuit électrique

Les pannes électriques sont les plus récurrentes dans les chaudières, quel que soit le combustible qu’elles utilisent. Les problèmes électriques de chaudière à gaz peuvent souvent être réparés très vite, pour peu que l’on possède quelques connaissances en électricité et en chauffage. Afin de ne pas avoir à payer pour les prestations d’un spécialiste, mieux vaut trouver soi-même l’origine du problème. Avant toute chose, contrôlez qu’il n’y a pas de panne de courant dans votre quartier et que la prise d’alimentation générale de la chaudière à gaz est bien branchée. Effectuez ensuite les vérifications suivantes :

  • Position du disjoncteur : En observant si le disjoncteur est en position basse ou haute vous pourrez savoir si vous faites face à un problème de surtension. Si, en remontant le disjoncteur, la chaudière fonctionne à nouveau correctement sans présenter de problèmes majeurs, il s’agissait d’une simple surtension ponctuelle. Si celui-ci se rebaisse tout de suite ou peu de temps après alors le problème vient certainement de la puissance du fusible. Il se peut que le fusible ne soit pas assez puissant pour supporter la chaudière ou que la puissance du compteur ne soit pas assez élevée.
  • État de l’alimentation : En vérifiant si les fils d’alimentation ne sont pas déconnectés, il est possible de se rendre compte de l’état du bloc d’alimentation électrique de la chaudière. Si la chaudière ne s’allume plus du tout, le remplacement de ce bloc permet souvent, après une surtension, de retrouver une chaudière qui fonctionne correctement.
  • Mise en sécurité : Le panneau de contrôle du dispositif de chauffage indique une mise en sécurité de l’appareil ? Vous faites certainement face à un problème d’allumage, à une surchauffe trop importante ou à un problème d’évacuation des fumées. Un nettoyage des conduits d’évacuation, du dispositif d’allumage piézo-électrique et de la sonde d’ionisation pourra régler le problème. Si la chaudière continue à être en position de sécurité après le nettoyage, seul un professionnel sera à même de vous aider.

Dépannage de chaudière à gaz : circuit de gaz

Les vérifications effectuées sur la chaudière vous démontrent que vous avez affaire à un problème de gaz ? Il est possible que celui-ci n’arrive pas en assez grande quantité jusqu’aux brûleurs. Ce problème menace le fonctionnement de tout le réseau de chauffage. Pour trouver l’origine du souci, contrôlez :

  • qu’il n’y a pas de coupure du gaz de ville ou que votre bouteille (ou cuve) n’est pas vide
  • que les vannes d’arrivée de gaz sont bien ouvertes
  • qu’il n’y a pas d’odeur de gaz dans l’une des pièces traversées par les conduites d’alimentation
  • que les brûleurs sont correctement positionnés et qu’ils ne sont pas obstrués

Dépanner une chaudière à gaz : circuit d’eau

La réparation d’’une chaudière à gaz au niveau de son circuit hydraulique est plus difficile. Elle demande souvent des outils appropriés et un savoir-faire précis. Si la pression d’eau est trop importante, appelez un professionnel sans tarder, le risque d’explosion de la chaudière est très élevé. Si la pression est trop faible, vérifiez que la vanne d’arrivée d’eau est ouverte. Après avoir contrôlé que vous n’avez pas affaire à une simple coupure d’eau, vérifiez également l’état de votre pompe. Une pompe en mauvais état, rouillée ou trop vieille peut être responsable d’une mauvaise pression hydraulique. Un nettoyage de l’appareil pourra être nécessaire. Si la pompe est trop vieille, qu’elle ne démarre pas ou qu’elle s’arrête seule, mieux vaut la remplacer.

Dépanner sa chaudière à gaz : circuit d’air

Ces pannes entraînent généralement un arrêt total du chauffage ou une diminution importante de la chaleur dans l’appartement. Elles sont toujours dues à une obstruction de l’arrivée ou de l’évacuation de l’air. Selon les symptômes, il est possible de savoir s’il s’agit de l’arrivée d’air qui est bouchée ou de l’évacuation.

  • Si la combustion est très mauvaise à l’intérieur de la chaudière, c’est qu’il n’y a pas assez d’air pour alimenter le feu. Le problème vient donc de l’arrivée d’air. Celle-ci étant normalement propre, il y a probablement quelque chose qui obstrue la prise d’air ou une fuite d’air dans la conduite.
  • Si de la fumée se répand dans la pièce de la chaudière ou que celle-ci se met en sécurité, votre bouche d’évacuation est obstruée. Le risque d’intoxication au monoxyde de carbone est alors présent. Un ramonage du conduit d’évacuation devra alors être réalisé en urgence.

Qui peut réparer une chaudière à gaz ?

Réparer une chaudière à gaz peut être parfois plus complexe que les démarches décrites ci-dessus. Cependant, les frais de réparation étant à la charge de l’occupant, il convient d’essayer de réparer les problèmes soi-même, lorsque la sécurité du matériel ou des occupants n’est pas menacée. Certaines situations exigent toutefois le déplacement d’un expert qui interviendra pour réaliser la réparation de la chaudière défectueuse. Toutefois, si vous avez identifié la panne au préalable, il est possible d’économiser sur le temps passé par le professionnel chez vous. Les prestations d’un technicien sont inévitables dans les cas suivants :

  • vous ne connaissez pas le fonctionnement de la chaudière à gaz
  • vous ne souhaitez pas dépanner la chaudière à gaz vous-même
  • vous ne trouvez pas l’origine du problème
  • le risque d’explosion ou d’intoxication au monoxyde de carbone est très élevé
  • votre chaudière est vieille et doit être changée

Tarif de la réparation d’une chaudière à gaz

Grâce au contrat d’entretien passé avec le technicien qui a installé la chaudière à gaz ou avec un autre professionnel, il est possible d’économiser sur les frais de déplacement et de bénéficier d’un entretien de chaudière par an. Leur prix est de 60 à 150 € par an. En dehors du cadre de la maintenance, en cas de panne, il faudra s’acquitter des frais de déplacement du technicien, du prix des pièces de rechange et du taux horaire demandé par l’expert. Celui-ci s’élève souvent à 40 ou 50 €. Les frais de déplacement, quant à eux, dépendent énormément de votre localisation et du jour et de l’heure de la venue du professionnel. Ils varient de 20 à 160 €.

Laisser un commentaire