Rechercher

Plomberie sanitaire

 

WC
toilettes
Douche

Douche Salle de bain
Lavabo

lavabo
Robinet

Robinet
Evier

evier cuisine
Cuisine

Cuisine
Salle de Bain

salle de bain
Baignoire

baignoire salle de abin

La plomberie sanitaire est l’un des réseaux les plus importants de votre logement. Si vous venez d’emménager, d’acheter ou que vous souhaitez rénover votre habitation, vous devez peut-être refaire une partie de la plomberie . Dans le cas d’une construction neuve, vous devez apprendre à connaître la plomberie sanitaire en détail afin de réaliser votre réseau de bout en bout. Ou-plombier vous accompagne en vous expliquant tout ce qu’implique la plomberie sanitaire et ce qu’il faut savoir pour profiter d’un réseau fonctionnel et confortable.

Qu’est-ce la plomberie sanitaire ?

C’est un circuit de distribution et d’évacuation de l’eau à l’intérieur de votre logement. Elle se distingue de la zinguerie liée à l’évacuation des eaux pluviales et du réseau de chauffage central. Lorsque l’on ouvre un robinet, on bénéficie de tout le travail effectué par les experts qui ont mis au point le réseau de plomberie sanitaire du logement. Le réseau sanitaire comprend plusieurs installations et accessoires :

  • Le compteur d’eau
  • Un réducteur de pression ou un surpresseur pour modifier la pression si nécessaire
  • Une nourrice d’alimentation en eau
  • Des canalisations d’alimentation et d’évacuation
  • Un système d’évacuation des eaux pluviales
  • Un système de chauffage de l’eau

Installation de plomberie sanitaire

Lorsque l’on fait installer un réseau de plomberie sanitaire pour son logement, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Bien connaître chacun d’eux ainsi que les différentes possibilités existantes permet de bien se préparer et de faire le bon choix pour son réseau.

Choix du type de plan d’alimentation

Le plan est le modèle d’installation à définir pour l’alimentation en eau des différentes pièces qui en auront besoin telles que la cuisine, la salle de bains, les WC, le garage, la buanderie, etc. Il existe deux types de plan principaux pouvant être mis en œuvre :

  • Le plan en repiquage : Il se compose d’un nourrice principale située après le compteur et de nourrices secondaires. Celles-ci se trouve à chaque étage et disposent toutes d’un robinet d’arrêt individuel. Il s’agit d’un type d’alimentation difficile à mettre en place. Ce type de plan est recommandé pour les maisons à étage ou les très grands espaces.
  • Le plan en pieuvre : Plus facile à installer, il demande des tuyaux plus longs, chaque point d’eau étant relié à la nourrice principal sans intermédiaire. La pieuvre peut être préparée par un professionnel puis être installée directement dans la maison. C’est le type de plan le plus adapté à une maison de plain-pied ou à une petite surface.

Choix de l’évacuation d’eau

Une fois le mode d’alimentation en eau de chaque pièce choisi, il est important de définir comment se fera l’évacuation des eaux usées. Là encore, il est possible d’opter pour deux systèmes de chute différents :

  • La chute unique : C’est le type d’évacuation recommandé. Toutes les eaux évacuées sont regroupées dans le même collecteur. Elles sont ensuite dirigées vers le tout-à-l’égout ou le système d’assainissement individuel. Les eaux vannes et les eaux ménagères sont traitées ensemble.
  • La chute séparée : Elle équipe encore de nombreuses habitations bien que son utilisation ne soit plus recommandée. Elle sépare les eaux vannes des eaux ménagères afin de les diriger vers deux collecteurs différents.

Choix des canalisations

La tuyauterie d’une habitation, qu’il s’agisse de l’alimentation ou de l’évacuation, peut être posée de façon apparente ou dissimulée. Bien que la pose de canalisation encastrée soi plus esthétique, elle rend l’accès aux canalisations difficile et implique de casser les murs et les revêtements en cas de problème. Les canalisations apparentes pourront être habilement dissimulées à l’aide d’un coffrage afin d’être rendues moins visibles. Lorsque l’on réalise un réseau de plomberie sanitaire, il est nécessaire de bien choisir les tuyaux qui le composeront. 

Les tuyaux devront être sélectionnés selon leur matériau. Pour l’évacuation, le PVC reste le matériau principalement recommandé.Le raccord de tuyau en PVC restant le moyen le plus répandu dans les réseaux d’évacuation des eaux usées modernes.

Dans le cas de l’alimentation, chaque matériau possède ses avantages et ses inconvénients. Il existe des tuyaux d’alimentation en :

  • Cuivre : résistant, très esthétique et fiable, mais difficile à installer.
  • PER : résistant à la corrosion et sans bruit, mais sensible à la dilatation.
  • Multicouche : résistant aux UV, durable et facile à installer, mais très cher.

En plus du matériau, il est important de prendre en compte les caractéristiques suivantes lorsque l’on choisit ses canalisations :

  • La taille : Selon le débit du réseau, le matériau choisi et le type d’alimentation ou d’évacuation, il faudra sélectionner des dimensions de tuyau adaptées.
  • Les raccords : Plusieurs méthodes de raccordement s’affrontent dans le domaine de la plomberie sanitaire. Certaines nécessitent la soudure et devront être réalisées par des professionnels équipés du matériel adéquat. D’autres ne demandent pas de soudures et sont plus simples à mettre en place.

Choix du système de production d’eau chaude sanitaire

Le système choisi pour avoir de l’eau chaude est un élément essentiel du réseau. La sélection du dispositif adapté est donc une étape essentielle de la mise en place d’un réseau de plomberie sanitaire. Les systèmes de production d’eau chaude se distinguent principalement par leur type, leur taille et l’énergie qu’ils utilisent.

Les énergies utilisées par les chauffe-eaux sont nombreuses. On distingue :

Ceux-ci peuvent être de plusieurs types. On différencie notamment :

  • les chauffe-eaux instantanés
  • les chauffe-eaux à micro-accumulation (40 à 50 L)
  • les chauffe-eaux à accumulation (75 à 300 L)

Faire installer son réseau de plomberie sanitaire

L’installation d’un réseau de plomberie sanitaire peut être faite soi-même à condition de choisir des matériaux de qualité, des raccords faciles à réaliser et un chauffe-eau électrique. Tous les autres types de système de chauffage de l’eau nécessitent l’intervention d’un professionnel de la plomberie. Pour obtenir un réseau de qualité professionnelle et durable, il est recommandé de faire appel à un plombier expérimenté pour en réaliser l’installation.

Le prix de l’installation d’un réseau de plomberie sanitaire est difficile à définir. Il dépend du prix des matériaux utilisés, du plan de pose choisi, du système d’eau chaude et de la taille du logement. Au coût du matériel devra s’ajouter celui de la main d’œuvre. Selon les professionnels, le tarif horaire peut évoluer de 40 à 80 €. Afin de savoir quel budget vous devez prévoir pour la pose de votre plomberie, faites réaliser des devis auprès de plusieurs techniciens.

douche à l'italienne
raccord évier
cuisine
salle de bains
toilettes
chasse d'eau