Rechercher

Installer une chaudière à condensation

Ou Plombier

Réduire les coûts ! Telle est la devise préférée des consommateurs modernes. Le chauffage, en particulier, représente un coût d’installation très important. Écologiquement parlant, de nombreux foyers cherchent à la fois à réduire les dépenses d’énergie et à contribuer à la survie de la planète. Ce sont des petits gestes répétés qui peuvent y contribuer. La chaudière à condensation répond à ces critères. Quels sont ses atouts ? Comment installer une chaudière à condensation ?

Ou Plombier

Comment installer une chaudière à condensation ?

La chaudière à condensation est une chaudière dite écologique. Elle est économe en combustible. On la trouve sous deux formes : gaz ou fioul. Le principe de son fonctionnement est le même que celui d’une chaudière classique. La chaudière produit de la chaleur en brûlant du gaz ou du fioul pour chauffer l’eau. Celle-ci sera alors répartie dans le réseau de chauffage ainsi que dans le réseau sanitaire de la maison.

Principe de la chaudière à condensation

Avant leur évacuation, la chaudière à condensation va récupérer et utiliser la chaleur latente des fumées. En réalité, c’est la vapeur d’eau qui se trouve dans les gaz qui est récupérée et non évacuée. Quand l’eau refroidie retourne à la chaudière à condensation, la vapeur des fumées sera utilisée pour la réchauffer. Ce principe limite la combustion et réduit donc la consommation en énergie. Pour l’évacuation, il est préférable d’installer une ventouse. La ventouse se compose de deux canaux dont l’un servira à l’évacuation des fumées et l’autre à l’apport d’air frais. Les réglages seront maîtrisés et la pose de la chaudière à condensation pourra se faire dans un local moins aéré.

Particularités de l’installation d’une chaudière à condensation

Poser une chaudière à condensation est différent d’avec une chaudière classique. Il faudra veiller à :

  • rajouter un conduit d’évacuation pour l’eau de la condensation (environ 10 l d’eau évacuées par an).
  • créer une évacuation résistant à la corrosion pour l’extraction des produits de la combustion. En effet les fumées qui s’évacueront seront plus froides et surtout plus acides qu’une chaudière classique. Il faudra un conduit inoxydable et doublé.

Avantage de la chaudière à condensation

La chaudière à condensation est connu pour ses économies d’énergie, en effet elle permet de réaliser  jusqu’à 30% d’économies par rapport aux chaudières à fioul et à gaz. Cette économie d’énergie se fait principalement grâce à l’influence des types d’émetteurs de chaleur  sur le rendement des chaudières à condensation

Réaliser l’installation de la chaudière à condensation soi-même

La pose d’une chaudière à condensation s’effectue selon les étapes suivantes :

1. Mise en place du conduit d’évacuation

Si un conduit est déjà en place, il faudra le réviser et le modifier. Un passage caméra peut être nécessaire pour déterminer si le conduit est viable. Cette action sera effectuée par un professionnel. Dans tous les cas, il faudra installer une descente en inox à l’intérieur du conduit existant pour avoir une cheminée qui répond aux critères de sécurité.

2. Fixation de la chaudière

En général, le fabricant fourni un gabarit de pose. Suivez les instructions du constructeur et réaliser les actions suivantes :

  • Présenter le gabarit sur le mur après avoir tracé au niveau à bulle un trait horizontal pour indiquer la hauteur de celui-ci.
  • Fixer le gabarit au mur.
  • Percer les trous de fixation qui sont repérés sur le gabarit.
  • Fixer les réglettes de fixations (avec les vis et chevilles fournis).

Si aucun gabarit n’est fourni, on prendra le support de la chaudière :

  • Présentez le support.
  • Mettez-le de niveau.
  • Repérez les points à perforer.
  • Percez et vissez.

3. Raccordements hydrauliques

La chaudière étant en place, il suffit de démonter l’habillage de celle-ci pour pouvoir travailler facilement sur la robinetterie. Pour cela, il suffit de retirer les vis qui maintiennent le capot. Cette étape requiert du matériel spécifique pour travailler le cuivre. En effet, vous allez devoir fixer les douilles de raccordement fournies dans le kit d’installation (parfois il faudra fabriquer un manchon supplémentaire.). Les douilles seront fixées sur l’entrée et la sortie d’eau chaude :

  • L’alimentation des radiateurs s’effectue par des nourrices : une nourrice pour le départ et une nourrice pour le retour.
  • On fixe ensuite les supports de fixation au mur. Le raccordement doit s’effectuer à la verticale du tuyau de retour des chauffages.
  • Raccorder les tuyaux à la chaudière par l’extrémité de la nourrice.
  • Chaque robinet de la nourrice pourra être raccordé à l’arrivée et au départ de chaque chauffage.

4. Raccordement gaz

La norme est d’effectuer les raccordements à l’aide d’un tube cuivre de 18mm. Cette opération devrait être réalisée par un professionnel :

  • Assemblage du robinet de coupure de gaz à la chaudière.
  • Préparation d’un tube de cuivre qui viendra se fixer sur le robinet grâce à un raccord spécifique.

5. Les évacuations des condensats

Elles seront en PVC et de diamètre 30. Pour les installer, veillez à :

  • Présenter le tube d’évacuation sous la chaudière pour le fixer à la sortie du siphon de celle-ci.
  • Assembler les différents éléments en PVC.
  • Ajuster les éléments en fonction de l’installation.
  • Relier l’évacuation du condensat au réseau d’évacuation des eaux usées. Le tube devra rester amovible pour que l’on puisse effectuer la révision du siphon.

6. Pose du disconnecteur

Cet élément est indépendant de la chaudière, mais indispensable pour éviter un mélange des eaux propres et des eaux usées en cas de différence de pression importante (par exemple lors d’une vidange du circuit de chauffage). Il se raccorde simplement à l’arrivée d’eau.

7. Circuit d’air

Lorsque le conduit a été créé, rénové ou préparé, fixez la ventouse pour l’entrée d’air normale. Fixez ensuite l’évacuation des fumées du gaz brûlé. Celle-ci est, en général, constituée d’un coude que l’on fixe au-dessus de la chaudière. Il est possible de réduire la longueur de la ventouse en découpant le tube avec une meuleuse. Veillez cependant à bien prendre les mesures avant la découpe.

8. Branchement électrique

Pensez à couper toujours l’alimentation générale ! Il vous faudra aussi bien lire les instructions du guide d’installation. Le schéma d’installation est toujours donné. Certaines variantes sont possibles, selon les accessoires que possède la chaudière (sonde extérieure, thermostat d’ambiance, etc.). En règle générale, tout est pré-connecté. Il suffira de visser la phase, le neutre et la terre.

9. Mise en route

A cette étape, il est capital d’effectuer un contrôle de fuite, notamment lorsqu’il s’agit d’une chaudière qui fonctionne au gaz. Il existe un détecteur de fuite que l’on pulvérise sur les différentes connexions afin de vérifier que le circuit de combustible ne possède pas de perte. Il faudra ensuite :

  • Ouvrir légèrement les purgeurs automatiques situés au-dessus du circulateur, à l’intérieur de la chaudière.
  • Mettre en eau.
  • Ouvrir le retour eau froide chauffage.
  • Ouvrir le départ chauffage de la chaudière.
  • Ouvrir les robinets de départs nourrices chauffage. Il faut entre 1,5 et 2 bars avant de couper l’alimentation.
  • Vérifier la stabilité de pression.
  • Parfois, il sera nécessaire de remplir le siphon des eaux usées afin d’éviter les mauvaises odeurs.
  • Votre chaudière à condensation sera opérationnelle.

Pourquoi demander l’intervention d’un professionnel pour poser une chaudière à condensation ?

Il peut être opportun de demander l’intervention d’un expert pour la pose d’une chaudière à condensation permet de s’assurer que :

  • le travail sera de qualité
  • l’utilisation de la chaudière sera sûre
  • le matériel sera garanti
  • la consommation en gaz sera optimale
  • le rendement sera maximum
  • des économies d’énergie seront réalisées
Ou Plombier

Laisser un commentaire

09 70 70 59 98