Rechercher

Choisir sa chaudière à gaz

Le type de chauffage à installer dans un logement n’est pas une décision à prendre à la légère. En effet, de celui-ci dépendra le confort de l’habitation ainsi que le montant des factures énergétiques mensuelles. La chaudière à gaz est souvent présente dans les appartements modernes pour ses qualités indéniables. Quels sont ses atouts ? Comment bien choisir sa chaudière à gaz ? Ou-plombier vous révèle tous les facteurs à prendre en compte dans la sélection du type de chauffage au gaz le plus rentable et le plus confortable pour votre logement.

Pourquoi choisir une chaudière à gaz ?

La chaudière à gaz fonctionne sur un principe très simple. Les flammes de son brûleur réchauffent de l’eau. Cette eau sort ensuite du système de chauffage pour être distribué dans tout le réseau de l’habitation. Elle arrive ensuite dans les radiateurs à eau chaude, dans le système de chauffage au sol, mural ou au plafond et permet d’augmenter la température de l’ensemble de la maison. La chaudière à gaz est souvent choisie pour :

  • sa rapidité de chauffe
  • sa consommation faible
  • le prix faible du gaz
  • ses petites dimensions
  • la possibilité de raccord au réseau de gaz de ville pour gagner de l’espace sur le stockage du combustible

Lorsque l’on décide de choisir une chaudière gaz, il est essentiel de prendre en compte les critères de sélection suivants :

  • le type de chaudière
  • la puissance de l’appareil
  • les services du dispositif
  • le type d’installation
  • le prix de la chaudière

Choisir une chaudière à gaz : le type d’appareil

Même si le principe de la chaudière à gaz reste le même dans tous les types d’appareil, deux technologies principales s’opposent :

La chaudière gaz basse température

Son fonctionnement est étonnant : elle chauffe l’eau à une température avoisinant les 40 °C pour limiter la consommation de gaz. Couplée à des radiateurs performants, elle maintient une température confortable dans le logement tout en offrant aux occupants de celui-ci de réaliser une économie importante. De 15 à 20 % d’économie peut être effectué par rapport à une chaudière gaz classique. Les chaudières gaz peuvent se distinguer selon leur mode d’évacuation :

  • La chaudière gaz à ventouse : Elle peut être installée même si le logement ne dispose pas d’un conduit de cheminée. La mise en place de deux circuits de circulation de l’air ou d’un circuit double est toutefois nécessaire. Avec cette chaudière, pas de ramonage obligatoire et l’installation peut être réalisée dans une pièce sans aération, car l’air qu’elle consomme vient de l’extérieur.
  • La chaudière gaz à cheminée : L’air qui alimente la combustion est puisé dans la pièce où est installée la chaudière. Les gaz produits par les brûleurs sont toutefois évacués par un conduit de cheminée. Ce type de chaudière est plus économique à installé si un conduit est déjà présent, mais demande un entretien plus important.

La chaudière gaz à condensation

La température atteinte par le corps de chauffe et par l’eau qui circule à l’intérieur de la chaudière gaz à condensation sont bien plus élevés que pour les modèles basse température. L’eau chaude qui atteint les radiateurs est souvent de 90 °C. Les avantages de la chaudière à condensation par rapport aux autres modèles sont très nombreux :

  • Le rendement est de près de 105 % pour 70 à 80 % chez les modèles classiques. Celui-ci est possible grâce à la condensation des fumées de combustion et à leur recirculation pour chauffer l’eau.
  • Les économies réalisées par ce type d’appareil sont très importantes. Une chaudière à condensation consomme 20 à 30 % de gaz en moins qu’une chaudière classique et 10 à 15 % de moins qu’une chaudière basse température.
  • L’entretien de la chaudière est très facile.
  • Aucun conduit de cheminée n’est nécessaire, car toutes les chaudières à condensation sont équipées d’une ventouse.
  • Ce type de chaudière est plus écologique et peut être éligible à des aides de l’état pour la transition énergétique.

Bien choisir une chaudière gaz : service et installation

Choisir le type de service de la chaudière

Le type de service d’une chaudière à gaz se réfère aux réseaux concernés par le chauffage de l’eau. Une chaudière simple service assurera uniquement la production d’eau chaude pour le réseau de chauffage. Une chaudière double service, ou mixte, chauffera à la fois l’eau qui circule dans les radiateurs et l’eau chaude sanitaire disponible aux robinets et dans la salle de bain. Une chaudière à gaz double service est donc couplée à un système de chauffe-eau. Il existe 3 types de chaudières mixtes :

  • La chaudière à gaz mixte instantanée : C’est la plus compacte. Elle chauffe l’eau dès l’ouverture d’un robinet moyennant un court délai de mise en route. Elle est parfaite pour les petits logements ou le débit d’eau chaude est très faible.
  • La chaudière à gaz mixte à micro-accumulation : Elle stocke de 3 à 5 litres d’eau chaude dans un ballon. L’eau chaude sanitaire est ainsi disponible sans délai. Ce stock sert de réserve tampon pour permettre au chauffe-eau de commencer à réchauffer l’eau lors de l’ouverture d’un robinet. Il s’agit du modèle intermédiaire idéal pour les moyens débits.
  • La chaudière à gaz mixte à accumulation : Ici, la chaudière est couplée à un ballon d’eau chaude pouvant contenir de 150 à 300 litres d’eau chaude. L’eau est accumulée et maintenue au chaud. Son installation est plus longue et l’appareil est plus volumineux. Elle est adaptée pour les grandes familles et les débits importants.

Choisir l’installation de la chaudière

Une fois la chaudière choisie, vous devrez penser à l’endroit où vous l’installerez. De ce choix de chaudière à gaz dépendra le type de pose à préférer. Il existe 2 configurations possibles pour une chaudière gaz :

  • L’installation murale : Elle est idéale pour les foyers qui ne possèdent pas de pièce dédiée au système de chauffage. Elle ne sera possible que pour les chaudières de faible volume.
  • L’installation au sol : Elle demande plus d’espace mais sera parfaite pour une chaudière à accumulation possédant un volume important.

La configuration de pose choisie il ne vous reste plus qu’à faire appel à un spécialiste en installation de chaudière, en effet l’opération étant délicate il est nécessaire de faire appel à un artisan sérieux avec une expérience confirmée dans le domaine.

Bien choisir une chaudière à gaz : la puissance et le rendement

Les caractéristiques du dispositif sont des critères essentiels à prendre en compte lorsque l’on doit changer sa chaudière. La puissance est différente du rendement, car elle définit la capacité de la chaudière à chauffer un volume donné. Le rendement indique quant à lui les performances énergétique du produit.

Puissance d’une chaudière

Elle s’exprime en kilowatts (kW) et doit être choisir selon le volume du logement, l’isolation de celui-ci et la température de la région où vous vivez (ITE). Le calcul de la puissance nécessaire se fait selon la formule suivante :

[CCE x (T°+ITE) x VL] x 1,3/1000 = Puissance en kW

  • CCE = Coefficient de Consommation Énergétique. Il est de 2 pour un logement mal isolé et de 1,6 pour un logement bien isolé.
  • T°C = Température souhaitée dans la maison.
  • ITE = Indice de Température Extérieur. On compte 15 pour les régions montagneuses, 12 au Nord de la France, 9 au centre et 7 au Sud.
  • VL = Volume du Logement. Il se calcule en multipliant la surface au sol par la hauteur sous plafond.

Le tableau suivant rapporte la puissance de chaudière nécessaire pour une chaudière dans un logement bien isolé à Paris ou au centre de la France en fonction du volume pour une température de 20 °C dans la maison.

Surface au sol

Volume (si hauteur sous plafond = 2,50 m)

Puissance nécessaire

50 m²

125 m³

7,5 kW

75 m²

187 m³

11 kW

100 m²

250 m³

15 kW

150 m²

375 m³

23 kW

Rendement de la chaudière

Le calcul du rendement se fait entre l’énergie produite et l’énergie consommée. Il s’exprime en %. Comme la chaudière à condensation consomme du gaz, mais effectue également la récupération des fumées pour chauffer l’eau, elle transmet plus d’énergie à l’eau qu’elle n’en consomme. Son rendement est donc de 105 à 110 %. Plus le rendement annoncé d’une chaudière à gaz est important, plus celle-ci sera économique.

Prix d’une chaudière au gaz

Le prix d’une chaudière à gaz dépend de plusieurs critères. Celui-ci évolue principalement selon le type de fonctionnement. En plus du coût du matériel, le prix de l’installation et le montant de l’entretien doivent être calculés.En effet l’entretien chaudière par un professionnel doit être effectué au moins une fois par an.

Les aides de l’état possibles sont également différentes selon la chaudière choisie. Les chaudières à condensation sont éligibles au crédit d’impôt à la transition énergétique CITE. Elles donnent droit à un montant de 30 % du prix de la chaudière gaz. Pour recevoir des aides de l’état, la pose de la chaudière doit être effectuée par un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ces aides sont accordées uniquement sur les maisons de plus de 2 ans occupés en tant que logements principaux.

Type de chaudière

Montant TTC

Coût pose

Entretien

Aide de l’État

Basse température

4 000 à 5 000

1 000

100 à 150 € par an

  • Prime CEE
  • Aide du département

Condensation

5 000 à 6 000

1 000

100 à 150 € par an

  • CITE
  • Prime CEE
  • Aide de l’ANAH
  • Eco-prêt à taux zéro
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire