Rechercher

Choisir une chaudière à condensation

Ou Plombier

Le type de chaudière à condensation que vous devez choisir ne vous paraît pas être une évidence ? Comment s’y retrouver parmi les nombreuses énergies, les puissances, les modèles, etc ? Si vous souhaitez choisir une chaudière à condensation appropriée à votre logement et à vos besoins, de nombreux critères seront à prendre en compte. Lesquels ? Notre guide détaillé vous accompagne dans toutes les étapes du choix de votre chaudière à condensation.

Ou Plombier

Pourquoi choisir une chaudière à condensation ?

Il existe plusieurs raisons pouvant vous pousser à choisir une chaudière à condensation pour votre logement :

  • Son installation est rapide et facile.
  • Elle peut assurer le chauffage de l’eau chaude sanitaire et de celle du réseau de chauffage central.
  • Il s’agit d’une technologie écologique qui permet de limiter l’impact de son logement sur l’environnement.
  • Leur prix est inférieur à celui des pompes à chaleur ou des chaudière à granulés.
  • Elle permet de réaliser des économies et de rentabiliser rapidement son investissement. En moyenne, l’achat de l’appareil est remboursé au bout de 7 à 10 ans grâce à la diminution des factures d’énergie.
  • Sa durée de vie est de 20 ans minimum si  l’entretien de la chaudière à condensation est effectué régulièrement.

Choisir une chaudière à condensation

L’installation d’une chaudière à condensation est similaire à celle d’une chaudière classique. La seule différence flagrante sera la nécessité de la relier à l’évacuation d’eaux usées de votre logement afin que les condensats puissent être rejetés. Même si un plombier-chauffagiste professionnel pourra vous accompagner dans votre démarche et vous aider à choisir la meilleure chaudière, vous pouvez également réussir vous-même le choix de votre chaudière à condensation en suivant ces étapes de sélection :

1. Choix du combustible

Bien qu’en général, on se réfère aux chaudières gaz à condensation lorsque l’on parle de ce type de dispositif, il existe également des chaudières à condensation au fioul et des chaudières à condensation au bois.

Combustible

Avantages

Inconvénients

Prix du combustible

Gaz

  • Raccord au réseau de ville possible
  • Prix du gaz en hausse

7,5 cts le kWh

Fioul

  • Chauffe très rapide
  • Idéal pour gros volume
  • Prix du fioul en hausse

7,7 cts le kWH

Granulés

  • Prix du combustible constant
  • Fumées résiduelles peu toxiques
  • Recharge manuelle du combustible

6,5 cts le kWh

2. Choix de la puissance

Pour bien choisir votre chaudière gaz à condensation ou votre chaudière fioul à condensation, il faut prêter attention aux caractéristiques des différents modèles. La puissance d’une chaudière gaz à condensation s’exprime en kWatts. Son calcule s’effectue en fonction :

  • du volume en m³ du logement à chauffer
  • de l’indice de température extérieure de la région où vous vivez
  • de l’isolation de votre habitation
  • de la consommation d’énergie de votre maison
  • de la température idéale pour votre logement

Pour un logement du centre de la France, bien isolé et une température souhaitée de 20°C, la puissance de chaudière à condensation suivante devra être choisie :

Surface au sol du logement

Volume (si hauteur sous plafond = 2,50 m)

Puissance nécessaire

25 m²

63 m³

4 kW

50 m²

125 m³

7,5 kW

75 m²

187 m³

11 kW

100 m²

250 m³

15 kW

125 m²

313 m³

19 kW

150 m²

375 m³

23 kW

200 m²

500 m³

30 kW

3. Choix du rendement

Des normes sont en vigueur quant au rendement minimum d’une chaudière à condensation. Pour un logement de 150 m² de surface au sol, une puissance de 23 kW devra être choisie. Le rendement obligatoire devra être supérieur à 89 %. Aujourd’hui, la plupart des chaudières gaz à condensation ont un rendement qui avoisine les 110 %, car elles font recirculer la chaleur évacuée par les fumées dans la chaudière pour continuer à chauffer l’eau. Les chaudières à condensation utilisant le fioul ou le bois ont, quant à elles, un rendement proche de 100 %.

4. Simple service ou double service

On distingue 2 types de chaudière à condensation en rapport avec la production d’eau chaude sanitaire. Les chaudières simple service n’assure pas cette production et se contente de chauffer l’eau destinée au réseau de chauffage central. Les chaudière double service assurent les deux rôles. Elles chauffent l’eau de chauffage et l’eau chaude sanitaire. Ces chaudières double service, aussi appelées chaudières mixtes, sont généralement choisies pour éviter la mise en place d’un chauffe-eau séparé. Toutefois, 3 modes de productions d’eau chaude sanitaires s’affrontent :

  • La production instantanée : l’eau froide traverse le corps de chauffe pour être immédiatement réchauffée par le brûleur et être disponible au robinet. C’est l’ouverture du robinet qui déclenche la chauffe de l’eau. Ce type de production est écologique, car seule l’eau utilisée est chauffée. Il est pratique, car la quantité d’eau chaude disponible est illimitée et qu’aucun ballon encombrant n’est à installer. Toutefois, le débit d’eau chaude sanitaire est plus faible et le tirage simultané en 2 points d’eau impossible.
  • La production à micro-accumulation : une petite quantité (environ 4 à 5 L) d’eau chaude sanitaire est maintenue au chaud dans la chaudière. Lorsque de l’eau est demandée à un robinet, c’est l’eau déjà chauffée qui est envoyé pendant que la chauffe d’eau supplémentaire commence. La petite quantité accumulée sert uniquement à éviter d’avoir de l’eau froide avant que l’eau chaude n’arrive.
  • La production à accumulation : ce type de chaudière conserve une grande quantité (de 150 à 300 L) d’eau chaude sanitaire dans un ballon. Il s’agit du système de production le plus confortable, car l’eau chaude est disponible tout de suite et au débit souhaité. Il existe des ballons à serpentin et d’autre avec échangeur de plaques. La chaudière à accumulation évite les pertes de débit, mais demande un entretien rigoureux du ballon qui a tendance à s’entartrer facilement. Ce type de chaudière est plus cher et plus encombrant. De plus, la quantité d’eau chaude qu’il peut délivrer est limitée par la taille du ballon. Il est toutefois idéal pour les grandes maisons occupées par au moins 4 personnes. La taille du ballon devra cependant être adaptée au nombre d’utilisateurs du réseau. On compte un volume nécessaire de 50 litres par personne.

5. Choix de la pose

Le type de pose est déterminant lorsque l’on doit choisir une chaudière à condensation. En effet, celui-ci dépend en grande partie du lieu où vous prévoyez d’installer la chaudière. Les deux types de pose disponibles sont les suivants :

  • Pose au sol : idéal pour ceux qui disposent d’une buanderie, d’un sous-sol ou d’un garage pour l’installation de la chaudière. Les chaudières à pose au sol sont souvent installées pour chauffer les gros volumes, car elles sont plus imposantes et ne peuvent pas être fixées au mur.
  • Pose murale : les chaudières murales ou chaudières colonnes sont parfaites pour les espaces plus réduits. Une hauteur minimale d’installation est toujours recommandée par le fabricant.

Prix d’une chaudière à condensation

Le prix d’une chaudière à condensation est également un critère important. Une fois toutes les caractéristiques choisies, vous devrez prendre en compte le prix d’achat du matériel, le coût de la pose et le prix de l’entretien annuel pour déterminer la somme totale à investir. De cette somme pourront être retirées les aides de l’État. Pour accéder à ces aides, l’installation de la chaudière à condensation doit être faite par un professionnel certifié RGE.

Type de chaudière

Prix d’achat HT

Coût installation HT

Coût entretien annuel

Aides de l’Etat

Chaudière gaz à condensation

2 000 à 6 000 €

500 à 1 200 €

75 à 150 €

  • CITE
  • Eco-prêt à taux zéro
  • TVA à 10 %
  • aides locales
  • aides de l’ANAH

Chaudière fioul à condensation

2 500 à 8 500 € (chaudière)

500 à 1 500 € (cuve

1 500 à 3 000 €

95 à 200 €

Chaudière bois à condensation

3 000 à 15 000 €

1 500 à 3 000 €

100 à 200 €

Ou Plombier

Laisser un commentaire

09 70 70 59 98