Rechercher

Repérer une fuite d’eau dans les canalisations

Certaines fuites d’eau de canalisation sont difficiles à repérer. La plupart des conduites d’évacuation étant situées dans les murs, sous la maison ou enterrées dans le jardin, il peut être difficile de se rendre compte que l’on fait face à une fuite de canalisation et de savoir comment la localiser. Il existe toutefois plusieurs méthodes efficaces pour localiser une fuite de canalisation. Quelles sont-elles ? Comment les professionnels réussissent le repérage des fuites d’eau cachées ?

Pourquoi repérer ses fuites de canalisation ?

Repérer ses fuites de canalisation est essentiel si l’on souhaite éviter les graves conséquences que peuvent causer ce désagrément. En effet, une fuite de canalisation non-réparée peut entraîner des dégâts des eaux, la rupture complète de la canalisation, des problèmes d’humidité et une augmentation plus importante de la consommation d’eau. En faisant repérer une fuite d’eau, il est possible de faire effectuer la réparation de la canalisation et ainsi d’éviter d’alourdir inutilement ses factures d’eau.

Localiser une fuite d’eau de canalisation soi-même

La seule technique pour réussir à repérer soi-même une fuite d’eau de canalisations est d’être attentif aux signes de fuites. Pour ce faire, vous pouvez :

  • observer toutes les canalisations apparentes afin de détecter quelles sont celles qui fuient
  • détecter les signes d’humidité présents dans les murs, au plafond ou au sol de la maison (moisissures, taches d’humidité, murs mouillés, peinture craquelée, etc.)
  • utiliser un testeur d’humidité pour localiser l’endroit de la fuite

Repérage de fuite de canalisation : les techniques des professionnels

Si malgré tous vos efforts pour effectuer le repérage d’une fuite de canalisation, vous ne parvenez pas à la localiser précisément, vous devrez faire appel à un plombier professionnel. Celui-ci dispose alors de plusieurs techniques qui lui permettent de détecter rapidement une fuite grâce à son équipement de pointe :

  • L’écoute électro-acoustique : Idéal à l’intérieur des bâtiments ou dans les environnements plus bruyants, l’écoute électro-acoustique demande un savoir-faire précis de la part du plombier. Grâce à un casque et un micro piézo-électrique, celui-ci cherche directement le son produit par la fuite de canalisation. Cette méthode peut être appliquée pour les canalisations cachées dans un logement, mais est inefficace pour les canalisations enterrées.
  • La corrélation acoustique : Grâce à des capteurs situés tout le long du réseau de plomberie, le bruit de la fuite d’eau peut être détecté avec précision par un ordinateur. Cette technique ne s’applique pas aux environnements très bruyants.
  • Le gaz traceur : Un mélange d’azote et d’hydrogène est injectée dans une canalisation. Les fuites de gaz aux endroits où la canalisation est percée, cassée ou fissurée sont alors repérées par un réseau de capteur géré par ordinateur.
  • L’inspection vidéo : Avec cette méthode, le plombier utilise un endoscope muni d’une caméra pour inspecter directement l’état de la canalisation. L’inspection vidéo demande un œil expert pour repérer facilement les fuites depuis l’intérieur de la conduite.
  • La caméra thermographique : Elle utilise la technologie infrarouge pour détecter l’eau chaude qui s’échappe d’une conduite ou d’une canalisation. Elle permet de repérer précisément l’origine de la fuite, mais ne s’applique que pour les fuites du réseau de chauffage, d’eau chaude sanitaire ou d’évacuation de l’eau chaude.

Technique

Prix minimum

Prix maximum

Électro-acoustique

120

320

Corrélation acoustique

80

250

Gaz traceur

150

500

Inspection vidéo

100

320

Caméra thermographique

80

250

Laisser un commentaire