Rechercher

Tout savoir sur les robinets

Le robinet est apparu à la fin du XVIIIe siècle. À cette époque, il était principalement placé sur les fontaines publiques où il permettait d’autoriser l’eau à couler ou non. Il aura cependant fallu attendre plus de 150 ans après son invention pour trouver les premiers robinets domestiques, situés à l’intérieur même d’une habitation. Vous pouvez faire appel à un plombier pour l’installation de votre robinet.

Comment fonctionne un robinet ? Quelles sont les astuces pour bien choisir son nouveau robinet de cuisine ou de salle de bain ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le robinet pour réussir l’aménagement de votre logement.

Principe du robinet

Le robinet domestique fonctionne sur un principe très simple : son ouverture déclenche la libération de l’eau dans un évier, un lavabo ou une vasque. Il est composé de différentes parties :

  • La tête ou la poignée : Elle permet de libérer l’eau et de régler son débit et sa température dans le cas des robinets thermostatiques.
  • Un bec : Il définit l’éloignement entre la base du robinet et l’orifice de celui-ci afin de diriger l’eau dans l’évier ou la vasque.
  • Les joints : D’embase, toriques ou classiques, ils sont nombreux dans un robinet afin d’assurer son étanchéité.
  • Les vis de fixation : Elles maintiennent le robinet à son support.
  • La cartouche : Présente uniquement dans les mitigeurs, elle assure le mélange de l’eau chaude et de l’eau froide à la température demandée.
  • Le mousseur : Cet embout est facultatif. Il permet de briser le jet d’arrivée d’eau pour réduire sa force.

Bien choisir son robinet

Les différents types de robinet

Malgré de nombreuses similitudes, les différents types de robinet possèdent chacun leurs caractéristiques, leurs points forts et leurs inconvénients. On distingue notamment :

  • Le robinet simple : Il alimente un point d’eau en eau chaude ou en eau froide. Il n’est relié qu’à un seul circuit sanitaire.
  • Le robinet mélangeur : Il est relié à la fois au circuit d’eau froide et au circuit d’eau chaude sanitaire de la maison. Il est muni de deux têtes, l’une contrôlant le débit d’eau froide et l’autre de l’eau chaude. Grâce à lui, l’utilisateur peut effectuer soi-même son mélange d’eau chaude et d’eau froide pour atteindre la température idéale.
  • Le robinet mitigeur : Le robinet mitigeur possède seulement une poignée thermostatique. Celle-ci permet de régler le débit d’eau lorsqu’elle est actionnée de haut en bas et la température par un mouvement de gauche à droite. La présence d’une cartouche à l’intérieur de celui-ci permet un mélange automatique de la part du robinet.
  • Le robinet 3 voies : Il offre une opportunité supplémentaire en donnant accès à de l’eau filtrée pour la consommation personnelle des utilisateurs, en plus de l’accès à l’eau sanitaire classique.
  • Le robinet poussoir : Déclenchant l’arrivée de l’eau par un bouton-poussoir, ce type de robinet arrête automatiquement l’eau au bout d’une durée définie. Il permet d’éviter le gaspillage d’eau tout en possédant les mêmes fonctions qu’un mitigeur classique.
  • Le robinet cascade : Souvent présent dans les salles de bain modernes, il est muni d’un bec plat et large qui offre une diffusion de l’eau en cascade en plus des atouts classiques d’un mitigeur.

Type de robinet

Avantages

Prix entrée de gamme

Prix milieu de gamme

Prix haut de gamme

Simple

  • Installation facile

5-10

10-25 €

25-50

Mélangeur

  • Mélange personnalisé et rapide

10-20 €

20-40 €

40-70 €

Mitigeur

  • Mélange automatique
  • Débit facile à régler

35-50 €

50-70 €

70-90 €

3 voies

  • Présence d’eau filtrée

40-50 €

50-70 €

70-90 €

Poussoir

  • Economie d’eau
  • Idéal pour les collectivités

65-80 €

80-100 €

100-150 €

Cascade

  • Esthétique
  • Utilisation pratique

70-100 €

100-180 €

180-250 €

Matériau d’un robinet

Le prix d’un robinet dépend de nombreux facteurs. Il évolue en fonction du type de robinet, mais aussi du niveau de qualité de celui-ci et de ses caractéristiques. Le matériau de composition est également l’un des facteurs déterminant pour le prix d’un robinet. Les robinets en laiton chromé donnent un aspect brillant moderne et épuré à la salle de bain ou au plan de travail. Ils sont très faciles à entretenir et résistent facilement à l’oxydation. Un peu plus cher, le nickel possède les mêmes avantages que le laiton tout en étant beaucoup plus résistant aux rayures. Pour créer une ambiance rétro ou rustique dans sa cuisine ou sa salle de bains, il est également possible d’opter pour des robinets en cuivre ou en bronze. Plus difficile à entretenir et un peu plus chers que les modèles en laiton ou en nickel, ils sont toutefois plus durables et possèdent des finitions très prisées par les amateurs d’aménagement classique ou contemporain.

Installer un robinet

Même si l’intervention d’un plombier est préférable pour effectuer l’installation d’un robinet dans sa cuisine ou dans sa salle de bain, il est possible de réaliser cette tâche seul avec quelques outils et des connaissances basiques. La venue d’un pro est toutefois possible dans certains cas, si :

  • vous ne possédez pas les outils nécessaires pour la pose d’un robinet.
  • vous n’avez pas le temps de vous occuper vous-même de ce travail.
  • vous ne savez pas quel type de robinet choisir.
  • vous préférez confier ce travail à un pro pour bénéficier d’une pose de qualité et d’une garantie sur l’installation.
  • vous souhaitez recevoir des conseils sur la façon de régler les problèmes courants.

Les problèmes courants sur les robinets

Le robinet étant l’un des éléments les plus manipulés par les utilisateurs d’un logement au quotidien, il est normal que des problèmes liés à l’usure surviennent de temps en temps. Dans tous les cas, il est inutile de paniquer. Il est possible de venir à bout de la plupart des problèmes de robinet soi-même. Les désagréments les plus courants rencontrés sur un robinet par les occupants d’un logement sont les suivants :

  • la présence d’une fuite de robinet
  • l’eau du robinet qui ne coule plus
  • le robinet est rouillé ou couvert de calcaire
  • l’un des éléments du robinet est cassé
  • le robinet est trop vieux et doit être remplacé
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire